Bonjour, Bienvenue au 21ème et dans cet article qui est la suite de l’article précédent sur la l’adressage IP. Si vous n’avez lu la première partie, je vous prie de le lire afin à fin de mieux assimiler celui-ci.

Attribution des adresses IP aux hôtes

Tout hôte dans un réseau informatique doit avoir une adresse IP pour pouvoir communiquer avec les autres hôtes dans le même. Les adresses IP doivent être attribuées aux hôtes ou périphériques de deux manières : statiquement ou dynamiquement

  • Attribution statique : Une adresse IP peut être attribuée à un hôte d’une manière statique c’est-à-dire l’utilisateur donne une adresse voulu au périphérique en entrant ça manuellement au clavier. Pour attribuer une adresse IP d’une statique à un ordinateur exécutant le système d’exploitation Win 10, Win 8.1 ou Win procédez comme suite : panneau de configuration>Réseau et Internet>centre de réseau et partage>Modifier les paramètres avancés de la carte>Wi-Fi (Clique droit)>Propriétés>Internet Protocole version 4 (TCP/IP)>Utiliser l’adresse IP suivante, et entrez votre adresse IP et votre masque de sous réseau.
  • Attribution dynamique : Une adresse IP peut aussi être attribuée à un hôte d’une façon dynamique c’est-à-dire automatiquement par un serveur d’adresse IP appelé serveur DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol). Pour attribuer une adresse IP à un hôte dynamiquement suivez les mêmes étapes sauf la dernière ou vous mettrez Obtenir une adresse automatiquement.

A lire : Différence entre bande passante et latence

Les adresses IPv4 Privées, Publiques et Réservées.

Les adresses IPv4 Privées

Certains blocs d’adresses appelés adresses privées sont utilisés par la plupart des entreprises pour attribuer des adresses IPv4 aux périphériques internes.  Les adresses IPv4 privées ont été créées au milieu des années 1990 en raison de la pénurie d’espace d’adresses IPv4. Les adresses IPv4 privées ne sont pas uniques et peuvent être utilisées par un réseau interne.

Les blocs d’adresses privées sont les suivants :

  • 10.0.0.0 /8 ou 10.0.0.0 à 10.255.255.255
  • 172.16.0.0 /12 ou 172.16.0.0 à 172.31.255.255
  • 192.168.0.0 /16 ou 192.168.0.0 à 192.168.255.255

Il est bon à savoir que les adresses IP privées ne sont pas utilisables sur internet et doivent être filtrées par les routeurs sur internet. Pour qu’un hôte utilisant une adresse utilisant une adresse privée puisse se connecter à internet son adresse privée doit être traduite en adresse IP publiques. Cette traduction est appelée la NAT (Network Adresse Translation). Nous distinguons 3 types de Traduction NAT

  1. NAT statique : correspondance un pour un établie entre les adresses locales et publiques
  2. NAT dynamique : mappage de plusieurs adresses locales vers plusieurs adresses publiques.
  3. Traduction d’adresse de port (PAT) ou surcharge NAT : mappage de plusieurs adresses locales vers une seule adresse publique.

A lire également : Comprendre l’adressage IP/1

Les adresses IPv4 Publiques

Les adresses publiques sont attribuées à des hôtes sur internet afin que ceux-ci communiquent avec des d’autres hôtes connectés. L’adresse publique est attribuée par votre FAI (Fournisseur d’Accès Internet) au moment de l’installation et de la synchronisation du point d’accès.

Les adresses publiques sont une classe unique au monde, les adresses privées n’y sont pas comprises. Les autres exceptions sont : le 127.0.0.0 et le 0.0.0.0

Les adresses IP d’utilisateurs spéciaux ou réservées.

Certaine adresse telle que l’adresse réseau ou la dernière adresse utilisable comme au vu à l’article précédent, peuvent pas être attribuées à des hôtes. Il existe également des adresses spéciales qui peuvent être attribuées à des hôtes, mais des restrictions s’appliquent sur les interactions de ces périphériques sur le réseau.

  • Adresse de bouclage (127.0.0.1 à 127.255.255.254) : ces adresses sont utilisées par des hôtes pour rediriger le trafic vers eux-mêmes. Par exemple, elles peuvent être utilisées sur un hôte pour vérifier si la configuration TCP/IP est opérationnelle. L’adresse 127.0.0.1 répond à la commande Ping.
  • Adresses des liens-local ou local-link (169.254.0.1 à 169.254.255.254): ce bloc d’adresse est plus connu sous le nom d’adresses APIPA (Adressage IP Privé Automatique). Elles sont utilisées par un client DHCP Windows pour se configurer automatiquement si aucun serveur DHCP n’est disponible.
  • Adresses TEST-NET (192.0.2.0/24 ou 192.0.2.0 à 192.0.2.255): ces adresses sont réservées à des fins pédagogiques et utilisées dans la documentation et dans des exemples de réseau.
  • Remarque: il existe également des adresses expérimentales dans le bloc 240.0.0.0 à 255.255.255.254 qui sont réservées pour une utilisation future (RFC 3330).

Merci d’avoir lu l’article et je vous dis à bientôt pour un nouvel article qui parlera toujours de l’adressage IP donc la troisième partie. Nous aborderons l’ancien système d’adressage par classes, le système d’adressage sans classes, et d’autres points surprises à venir. Bye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *